Métro – 3ème ligne


Rapport des commissaires enquêtereurs : notre réaction

LE COMITÉ RESTE MOBILISÉ

Le Comité de quartier des Sept deniers a pris acte du rapport des commissaires enquêteurs sur la 3ème ligne de métro.

Il constate que l’une des deux seules réserves de ce rapport, portant sur une enquête publique ayant recueilli 1882 contributions, concerne les Sept-Deniers. C’est en soi la preuve que sa mobilisation et ses arguments n’étaient pas aussi infondés que les porteurs de projet ont toujours voulu le laisser croire.

Il déplore toutefois cette réserve mineure (réduction du parking relais de 300 places en mutualisant plus de 2000 places déjà existantes autour du stade) au regard de l’ensemble de son argumentation pour une relocalisation de la station en cœur de quartier, telle qu’elle était envisagée au départ.

Il continuera donc à utiliser toutes les voies légales pour défendre ses arguments, nombreux, étayés et soutenus par une majorité d’habitants du quartier, comme leur nombreuse participation à l’enquête publique l’a parfaitement démontrée (10% environ de l’ensemble des contributions). Car aujourd’hui, le comité regrette que la réalité de ses constats sur l’impact environnemental et urbain du projet tel qu’il est envisagé n’ait trouvé aucune réponse, pas même le début d’une contre-argumentation recevable.

Le comité de quartier tient ici à rappeler qu’il s’est toujours inscrit dans une volonté de concertation avec les porteurs de projets, dans le cadre de cette troisième ligne de métro dont il n’a jamais contesté l’intérêt.

Toutefois, malgré ses demandes répétées, aucune réunion publique d’information dédiée au quartier n’a été organisée, aucun débat contradictoire n’a pu avoir lieu en dépit d’une pétition qui a recueilli plus de 2.000 signatures. Cet exercice démocratique basique était pourtant sa principale demande, d’autant plus légitime au regard des enjeux de ce projet structurant pour la ville.

Le comité de quartier ne se laissera pas enfermer dans l’image d’un groupement « activiste et très négatif » que lui prête le maire de Toulouse dans la presse. Il accueille ces propos offensifs et inédits avec incrédulité et consternation au regard de son action citoyenne.

Le comité est une association loi 1901 dont l’ouverture n’a plus à être démontrée, qui prend sa part dans le débat public de façon active et constructive, comme toute association du même type peut le faire en démocratie.

Il agit toujours en transparence, avec les habitants, tous ceux qui le souhaitent, de simples citoyens soucieux de leur cadre de vie et de l’amélioration de leur quotidien dans une métropole et une ville en constante mutation.

Loin d’être replié sur lui-même, il agit en lien avec une multitude d’associations bien au-delà du quartier, dans l’intérêt général des habitants, et il continuera à œuvrer pour la co-construction d’une ville accueillante, apaisée et respirable.

Dans une période électorale où les enjeux de mobilité et d’urbanisme seront cruciaux et déterminants, le comité de quartier tient à rappeler avec vigueur sa neutralité politique. Comme son histoire l’a prouvé, aucune de ses actions n’a été guidée par un quelconque positionnement politique. Pas plus que ne le seront ses actions à venir.

RAPPEL DE NOTRE CONTRIBUTION

Le Comité de quartier a déposé sa contribution le 17 juillet à l’enquête publique sur la 3ème ligne de métro. Retrouvez la en détail ici et là.

Près de 80 contributions ont demandé une re-localisation de la station en coeur de quartier, un nombre considérable. D’après nos informations, les commissaires enquêteurs devraient rendre leurs conclusions courant septembre.

Les différents articles de presse sur l’enquête publique :

Sept-Deniers : pour une station de métro au coeur du quartier-La Dépêche