Qui sommes nous

Le Comité de Quartier des Sept Deniers, association citoyenne et apolitique, est composé de près de 150 adhérents, tous habitants du quartier.

Association loi 1901, ses statuts ont été déposés en octobre 1979 (n° 10557 au Journal officiel).

Le Comité est au service de ses habitants, de ses adhérents, avec leur participation pour toute suggestion, proposition et action, pour l’amélioration du cadre de vie et de l’environnement de notre quartier.

Le Conseil d’administration du Comité est composé de Michel Belmas, Thomas Bunel, François Coulomb, Michel Dirat, Michèle Estrade-Izard, Colette Faget, Paul Germier, Agnès Horrière Yves Janin, Jean-Philippe Lalande, Thierry Masnada, André Morlat, Anne Péré, François Rondet.

Le bureau est composé de :

Président : Thomas Bunel

Vices-présidents : Anne Péré et Michel Belmas

Secrétaire : François Rondet

Secrétaire Adjoint : Yves Janin

Trésorier : Thierry Masnada

Trésorière-adjointe : Michèle Estrade-Izard

Le Comité de quartier est membre de l’Union des comités de quartier (UCQ). Nous sommes tous solidaires des actions menées pour le respect du cadre de vie et de l’environnement de Toulouse et de la Métropole.

Voici les actions menées par le Comité ces dernières années :

CIRCULATION et STATIONNEMENT

Nous avons créé un groupe de travail et mené une réflexion sur les rues et les axes principaux du quartier, afin de faciliter la circulation et le stationnement des habitants. Avec l’association 2 pieds 2 roues, nous avons produit en 2021 un diagnostic mobilité extrêmement détaillé du quartier. Vous pouvez le consulter ICI.

URBANISATION- DENSIFICATION – PLUIH

Le comité a déposé une contribution lors de l’enquête publique qui s’est achevée le 17 mai 2018. Depuis, le PLUI-H a été annulé le 20 mai 2021 par le Tribunal Administratif de Toulouse au motif d’un étalement urbain non maîtrisé (espaces verts, agricoles et forestiers).

SERVICES PUBLICS

Crèches : c’est une priorité pour les jeunes couples qui viennent vivre sur le quartier. Une structure de 39 places devait voir le jour dans le nouveau bâtiment au 107 et 109 route de Blagnac. Ce bâtiment devrait abriter également la mairie annexe dont le quartier est privé depuis plusieurs années. Mais le chantier a pris du retard.

ECOLES : plus de classes à court terme, car le quartier en plein renouvellement accueille de plus en plus de nouveaux jeunes habitants. Des travaux d’insonorisation des classes, qui avaient été demandés depuis de nombreuses années par les parents d’élèves, les enseignants et le Comité de Quartier, ont été effectués en 2018 et 2019. Le budget affecté aux travaux a été prélevé sur l’enveloppe territoriale affectée au quartier, en lieu et place du budget des écoles de la municipalité, avec l’accord du Comité.

COLLEGE des PONTS-JUMEAUX : depuis de nombreuses années, nous alertons avec les parents d’élève sur la nécessité d’agrandir le collège devenu trop exigu pour accueillir tous les élèves du quartier, des Amidonniers et des Ponts-Jumeaux.

En juin 2018, à la suite de l’annonce surprenante de l’affectation de six élèves du quartier au collège de Blagnac, faute de places suffisantes, nous avons mené une action auprès du Conseil départemental et de la municipalité. Nous avons exigé que les élèves des 7 Deniers soient affectés dans le collège du quartier. A la suite de cette action relayée par les médias, les six élèves ont pu, à la rentrée 2018-2019, prendre la direction du collège des Ponts-Jumeaux.

Depuis, nous restons vigilants à la fois sur l’agrandissement des classes, mais aussi de la cour inadaptée pour le nombre de collégiens accueillis. Un gymnase serait également le bienvenu pour les activités sportives, évitant des déplacements qui amputent sur le temps réel d’éducation physique et sportive. Des travaux d’agrandissement commencent fin 2021 pour s’achever en 2024.

Espaces verts et pacs : nous travaillons pour la préservation et la valorisation des espaces verts et des parcs du quartier. En avril 2021, nous avons monté un groupe de travail afin de recueillir les avis des habitants/riverains des parcs et espaces verts, et de mener une réflexion autour de leurs usages.

La POSTE : nous sommes intervenus auprès de la municipalité pour que le service public de la Poste soit maintenu avec des horaires raisonnables. Car les heures d’ouverture ont diminué de cinq heures par semaine. Pour l’instant La Poste a répondu qu’elle adaptait ses heures d’ouverture à la fréquentation du bureau.

Bibliothèque : Nous avons organisé en 2017 une mobilisation sous la forme d’une pétition, comme demandé par M. Arsac, Maire de quartier, la création d’une bibliothèque. Malgré les 500 signatures, qui ont été transmises, ce projet a été refusé en 2017 par Madame BELAUD-MIQUEL, conseillère en charge des Bibliothèques municipales. Elle a rappelé que les toulousains étaient suffisamment dotés en bibliothèques à Toulouse, et que le coût d’investissement et de fonctionnement n’étaient pas supportables par le budget de la municipalité.

Bassin d’apprentissage pour la natation (BAM) : ce bassin était implanté dans l’école. Nous avions demandé sa rénovation. Les coûts de mise aux normes et de rénovation étant très élevés, et la piscine Jean Boiteux ayant été construite entre temps, il a été décidé de transformer ce bassin en salle polyvalente. Les travaux ont été achevés en 2018- 2019 et elle est principalement utilisée par le centre de loisirs et l’école.T

Mobilité pour les personnes en situation de handicap : de très longue date, nous avons demandé à ce que les trottoirs puissent être aménagés pour faciliter la mobilité des personnes handicapées, ainsi que des personnes âgées et des familles avec enfants et poussettes. Or nous constatons toujours des obstacles insurmontables pour eux.

TRANSPORTS ET DEPLACEMENTS 

Nous avons milité pour que la station de METRO soit localisée au CŒUR DE QUARTIER des SEPT DENIERS. Plus de 2000 signatures ont appuyé cette demande. Voir dans le dossier Métro

Liaison BUS/TRAM : depuis 2008, nous avons demandé la liaison bus Tram par le biais de la ligne 70 et nous n’avons toujours aucune nouvelle des études envisagées par la SMAT-TISSEO. Cette demande est essentielle pour les habitants qui doivent à Purpan, à l’aéroport, au tribunal, etc.

Pistes Cyclables : nous demandons que les pistes cyclables existent, soient bien délimitées partout dans le quartier et sécurisées.

NUISANCES : pollution de l’air et pollution phonique

Les rocades (A620 et A621) ayant détruit notre cadre de vie et notre environnement, nous réclamons que la pollution de l’air et la pollution phonique soit respectée, comme le demandent les lois et règlements.

Nous demandons que le principe de précaution, inscrit dans la Constitution en 2005, soit scrupuleusement appliqué.

A ce sujet, nous avons déposé une contribution à l’enquête publique du Plan de Prévention de l’Atmosphère de TOULOUSE en 2016 – (à votre disposition si vous le souhaitez).

Nous avons également déposé une contribution en octobre 2017 dans le cadre de l’enquête publique sue le plan de mobilité de la Métropole (P.D.U) pour 2020-2025-2030.
Le Comité de quartier est membre de l’Union des comités de quartier (UCQ). Nous sommes tous solidaires des actions menées pour le respect du cadre de vie et de l’environnement de Toulouse et de la Métropole.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations, vous pouvez adhérer, l’union fait la force.