Métro – 3ème ligne


COMMUNIQUÉ DU 13 NOVEMBRE 2019

C

Un rapport vide de réponses et un nouveau simulacre de concertation                                                                         


Après une lecture attentive du rapport des commissaires enquêteurs, le Comité de quartier des Sept Deniers déplore comme d’autres contributeurs l’absence quasi-totale de prise en compte de ses différents arguments en faveur d’une relocalisation de la station Sept Deniers en cœur de quartier.

Sur le fond, aucune de nos alertes en matière d’environnement, de sécurité, d’impact sur les mobilités et sur l’urbanisme n’ont été entendues. Seule la réduction de la capacité du parking-relais prévu par Tisséo a été posée comme réserve, sans davantage de précision ni de sens.

La commission d’enquête invite toutefois le maître d’ouvrage à « s’appuyer sur les réflexions intéressantes » des associations de quartier sur « les accès, la sécurité, l’environnement » et à « poursuivre le dialogue avec les associations et les riverains » pour finaliser son projet.

Or, Tisséo continue dans sa logique de non-concertation avec les usagers en organisant une réunion limitée à 10 participants à son siège (jeudi 14 novembre à 18h30).

C’est donc depuis 2 ans un simulacre de « concertation » alors que le Comité n’a jamais pu obtenir de réunion publique pour échanger avec le maître d’ouvrage sur ce projet. 

Est-ce cela « poursuivre le dialogue avec les associations et les riverains » ? Alors que nous n’avons toujours pas accès à l’ensemble des contributions des habitants ni aux réponses de la commission d’enquête à l’ensemble des contributions déposées ? Nous espérons d’ailleurs que Monsieur le Préfet nous donnera accès à ces documents qui sont publics.

Nous ne nous satisferons jamais de la réduction de la concertation à sa portion congrue dans le cadre de ce projet structurant pour l’avenir et continuons à demander non la poursuite, mais la naissance d’un vrai dialogue avec les habitants et les associations de quartiers.

Notre communiqué à retrouver ici :

La concertation façon Tisséo :

Le comité de quartier tient ici à rappeler qu’il s’est toujours inscrit dans une volonté de concertation avec les porteurs de projets, dans le cadre de cette troisième ligne de métro dont il n’a jamais contesté l’intérêt.

Toutefois, malgré ses demandes répétées, aucune réunion publique d’information dédiée au quartier n’a été organisée, aucun débat contradictoire n’a pu avoir lieu en dépit d’une pétition qui a recueilli plus de 2.000 signatures. Cet exercice démocratique basique était pourtant sa principale demande, d’autant plus légitime au regard des enjeux de ce projet structurant pour la ville.

Le comité de quartier ne se laissera pas enfermer dans l’image d’un groupement « activiste et très négatif » que lui prête le maire de Toulouse dans la presse. Il accueille ces propos offensifs et inédits avec incrédulité et consternation au regard de son action citoyenne.

Le comité est une association loi 1901 dont l’ouverture n’a plus à être démontrée, qui prend sa part dans le débat public de façon active et constructive, comme toute association du même type peut le faire en démocratie.

Il agit toujours en transparence, avec les habitants, tous ceux qui le souhaitent, de simples citoyens soucieux de leur cadre de vie et de l’amélioration de leur quotidien dans une métropole et une ville en constante mutation.

Loin d’être replié sur lui-même, il agit en lien avec une multitude d’associations bien au-delà du quartier, dans l’intérêt général des habitants, et il continuera à œuvrer pour la co-construction d’une ville accueillante, apaisée et respirable.

Dans une période électorale où les enjeux de mobilité et d’urbanisme seront cruciaux et déterminants, le comité de quartier tient à rappeler avec vigueur sa neutralité politique. Comme son histoire l’a prouvé, aucune de ses actions n’a été guidée par un quelconque positionnement politique. Pas plus que ne le seront ses actions à venir.

RAPPEL DE NOTRE CONTRIBUTION

Le Comité de quartier a déposé sa contribution le 17 juillet à l’enquête publique sur la 3ème ligne de métro. Retrouvez-la en détail ici et là.

Près de 80 contributions ont demandé une re-localisation de la station en coeur de quartier, un nombre considérable. D’après nos informations, les commissaires enquêteurs devraient rendre leurs conclusions courant septembre.

Les différents articles de presse sur l’enquête publique :

Sept-Deniers : pour une station de métro au coeur du quartier-La Dépêche